stratégie gestion de patrimoine

Quelle stratégie adopter pour gérer votre patrimoine selon votre situation ?

Vous souhaitez optimiser votre situation patrimoniale et en garantir la stabilité sur le long terme ? Cela commence par la mise en place d’une stratégie patrimoniale solide, efficace, évolutive et qui s’accorde à la virgule près à votre situation. C’est un plan d’action qui fixe vos objectifs patrimoniaux à court, moyen et long terme. Il énumère les tactiques d’investissement et de placement à mettre en œuvre pour les atteindre avec le minimum de risques possibles. La même stratégie détermine la fréquence à laquelle doivent s’opérer les suivis patrimoniaux. L’élaboration d’une stratégie patrimoniale n’est cependant pas toujours facile, ce qui explique l’engouement croissant des Français pour les prestations d’un conseiller en gestion patrimoniale. Si toutefois, vous désirez agir seul, voici comment gérer votre patrimoine selon votre situation.

Gestion du patrimoine : choisissez une répartition d’actifs qui vous convient

L’une des meilleures façons de réussir à long terme vos placements et de développer au mieux votre patrimoine est la répartition d’actifs. Plutôt que de « mettre tous vos œufs dans un même panier », incluez dans votre portefeuille des placements ayant différents niveaux de rendement et de risque. Vous répartissez ainsi vos capitaux dans différentes catégories d’actifs, dont les titres à revenu fixe, les liquidités, l’immobilier, les produits de base, etc.

L’atout majeur d’une répartition d’actifs adéquate et intelligente est la diversification. Votre argent étant réparti stratégiquement, les impacts des fluctuations que pourraient connaître les actifs pris individuellement seront atténués. Le rendement positif qu’offrent certains placements viendra compenser le rendement négatif des autres. La volatilité de votre portefeuille est alors réduite au strict minimum et son ratio rendement/risque est optimisé. Vous évitez les mauvaises surprises, réduisez les risques de pertes et multipliez vos chances de gains. Pour trouver la bonne combinaison d’actifs, vous devez considérer :

  • l’étape de vie dans laquelle vous vous trouvez actuellement,
  • vos objectifs d’investissement,
  • votre profil investisseur,
  • votre horizon de placement,
  • votre tolérance au risque, etc.
Lire  Combien de temps un notaire peut garder l'argent d'une succession ?

Dans tous les cas, avant de jouer la carte de la réparation d’actifs, assurez-vous de disposer d’une épargne de précaution suffisante. Partez idéalement sur des placements sans risque ou à court terme avant d’aller vers le moyen terme, puis vers le long terme. Prenez le temps de choisir méticuleusement chacun de vos placements afin de minimiser les risques. Renseignez-vous amplement avant d’agir. Si vous n’êtes pas en couple et que vous souhaitez optimiser votre fiscalité, cherchez à en savoir plus sur comment payer moins d’impôts quand on est célibataire avant de sauter le pas.

gestion patrimoine moins impôts célibataire

Décidez du niveau de risque que vous êtes prêt à prendre pour gérer au mieux votre patrimoine

Tenez tout d’abord compte de votre âge. Plus vous êtes âgé, plus les prises de risques inconsidérés sont à éviter et vice-versa. Prenez également en considération vos situations personnelle et patrimoniale. Si vous êtes parent, il est préférable d’être très prudent dans le choix de vos placements. Si vous êtes célibataire, vous êtes plus libre dans vos choix, lesquels n’engagent que vous. Vous pouvez par exemple prendre plus de risques dans l’optique de maximiser vos gains. Si votre patrimoine est plus conséquent, vous pouvez par ailleurs en risquer une partie, sans pour autant le mettre en péril. Il vaut mieux rester prudent pour éviter de risquer tout ce dont vous disposez.

Il est dans votre intérêt de sécuriser votre capital de départ, quitte à dédier une infime partie de vos placements à des actifs risqués. De plus, considérez vos objectifs. Vous désirez accroître rapidement votre capital ? Vous devez prendre plus de risques pour y parvenir, car ce sont les produits risqués qui offrent le meilleur potentiel. Si vous souhaitez vous procurer des revenus complémentaires et améliorer progressivement votre situation financière, un profil prudent se révèle suffisant. N’oubliez pas de prendre en compte votre disponibilité. Si vous n’avez que peu de temps, il est opportun de jouer la carte de la prudence, puisque les investissements risqués requièrent un suivi régulier.

Lire  Combien coûte une école de commerce ?

Basez-vous également sur vos compétences. Les investisseurs débutants doivent dans un premier temps être prudents et se donner du temps pour apprendre, mais aussi pour acquérir de l’expérience. Les investisseurs expérimentés peuvent quant à eux se permettre de prendre des risques, car ils ont déjà une vision claire de leur stratégie d’investissement. Nous pouvons ajouter à tous ces facteurs votre sensibilité au risque.

Certaines personnes privilégieront les investissements sûrs qui offrent un rendement faible, tandis que d’autres préfèreront les placements risqués et qui ont un fort potentiel de plus-value. Moins votre horizon temporel est important, plus vous devez être vigilant en prenant le moins de risques possible. La raison est que les fluctuations dont certains actifs font l’objet se révèlent parfois inattendues et peuvent occasionner de grosses pertes dans un horizon relativement court.

stratégie gestion patrimoine situation

Examinez votre portefeuille actuel et faites les ajustements nécessaires

La première étape consiste à dresser un tableau récapitulant les différents supports qui constituent votre portefeuille actuel et leur intérêt par rapport à votre situation patrimoniale. Pensez ensuite à évaluer rigoureusement le niveau de risque de chacun de ces instruments pour ainsi l’agréger au niveau global et le comparer avec votre tolérance. De plus, il convient d’analyser la performance de vos placements, sans oublier tous les frais qui en découlent.

L’examen de votre portefeuille actuel vous permet ainsi d’effectuer un état des lieux de la rentabilité de vos investissements et des risques auxquels ils vous exposent. C’est également l’occasion pour vous de vérifier que le ratio rendement/risque est optimal et, si cela n’est pas le cas, de comprendre pourquoi. Il vous sera par la suite plus facile d’ajuster votre stratégie patrimoniale dans le but d’améliorer les éventuels points faibles de votre gestion. Vous pouvez par exemple écarter les supports peu performants, risqués, à faible potentiel de plus-value et qui ne correspondent plus à votre situation au profit des placements plus efficaces correspondant à vos objectifs. En suivant ces différents conseils, vous pourrez donc bien gérer votre patrimoine, et ce, quelle que soit votre situation.

Lire  CFD ou action : que choisir pour une stratégie d'investissement ?

A lire également