réduction bruit travailleurs industriels

Protégez vos travailleurs : comment réduire le bruit dans vos locaux industriels ?

En France, on compte plus de 3 millions de salariés exposés à des risques relatifs au bruit sur leur lieu de travail. En plus d’être dangereux pour la santé, le bruit excessif nuit à la concentration, détourne l’attention et accroît les risques d’accident. Heureusement, pour s’en protéger sur le lieu de travail, il existe une grande variété de solutions et de technologies dédiées aux travailleurs. Ce mini-guide vous fournit des solutions pratiques pour réduire le bruit dans vos locaux industriels.

Identifiez la source du bruit dans vos locaux industriels

Les entreprises industrielles génèrent beaucoup de bruit au cours de leurs activités. Les machines constituent d’ailleurs la principale source de bruit dans le domaine industriel : scies circulaires, véhicules, pompes à chaleur, compresseurs, compacteurs, perceuses, concasseurs, découpeuses à disque, bétonnières, etc. Pour réduire le bruit, il est donc essentiel d’identifier les différentes sources. Pour gagner du temps, vous pouvez contacter une entreprise spécialisée en isolation acoustique qui se chargera d’effectuer un diagnostic.

Tout comme l’exposition au bruit, les normes en matière d’isolation phonique sont également variables selon les régions. En fonction de la nature du bruit et de ces zones, l’isolation doit se conformer à des exigences spécifiques. L’intérêt d’un audit acoustique réside dans sa capacité à évaluer les niveaux de bruit dans vos locaux. Certains prestataires disposent d’ailleurs de kits sur mesure pour estimer la qualité acoustique des bâtiments. Il convient de noter que le diagnostic concerne tous les types de bruit : les bruits intérieurs, les bruits de circulation, les discussions, les bruits d’équipement… Il vous permettra par conséquent de connaître la nature des bruits, leur volume sonore et les divers modes de transmission.

Lire  Quelle police de caractère choisir pour réaliser une plaque professionnelle ?

Investissez dans une technologie de réduction du bruit

Une fois l’audit acoustique réalisé, les professionnels pourront vous recommander différentes technologies anti-bruit. On distingue notamment les solutions collectives et les technologies individuelles.

Les solutions collectives

Nous vous conseillons de vous pencher sur les mesures de prévention collective permettant de garantir une protection maximale des travailleurs contre les nuisances sonores. Les normes en vigueur préconisent en effet d’abord la mise en place de mesures préventives. Celles-ci comprennent idéalement la réduction du bruit à la source, comme par exemple rendre les machines aussi silencieuses que possible. Il y a aussi le traitement acoustique des locaux industriels (travaux d’isolation, cloisons, encoffrement des machines bruyantes…). Si les solutions collectives ne sont pas suffisantes ou difficiles à mettre en place, vous devez penser aux équipements de protection individuelle.

Les solutions individuelles

En cas de bruit, selon le niveau sonore, votre entreprise peut être obligée de fournir à chaque employé une protection individuelle contre le bruit ou PICB. Cela permet de réduire les effets du bruit grâce à ses propriétés de réduction acoustique. Les fabricants spécialisés proposent deux types de PICB : les casques antibruit (passifs ou actifs) et les bouchons d’oreilles.

réduction de bruit au travail isolation acoustique

Les casques antibruit passifs présentent des propriétés d’affaiblissement acoustique allant de 20 décibels à 33 décibels pour les modèles les plus sophistiqués. Ils sont constitués de coques avec des coussinets en polyester ou en mousse absorbante, reliées par un arceau ou serre-tête ajustable à souhait. Pour les casques actifs, ils sont recommandés à ceux qui veulent s’isoler du monde extérieur et mieux se concentrer au travail. Équipés de microphones et de capteurs qui détectent et analysent les bruits extérieurs, ils disposent aussi d’un système qui réduit les sons forts et gênants tout en amplifiant les sons doux.

Lire  Bar et restaurant : comment améliorer l'expérience client grâce à la technologie ?

Quant aux bouchons d’oreilles, ils sont insérés directement dans le conduit auditif et se déclinent en différents modèles : les bouchons pré-modelés, les modèles façonnés par l’usager et les bouchons sur mesure. Les bouchons d’oreilles sont généralement moins efficaces, mais plus compacts que les casques antibruit.

Développez une culture de la réduction du bruit

Nous vous conseillons de prendre d’autres mesures préventives contre le bruit afin de limiter sa propagation. Au moment d’acheter une machine, considérez le niveau de bruit émis. Les informations nécessaires à ce propos se trouvent généralement sur la fiche du produit. Aussi, prenez le soin d’entretenir de manière régulière vos équipements pour vous assurer qu’ils fonctionnent correctement et limiter les nuisances sonores. Par ailleurs, il est possible de mettre des bandes de caoutchouc en dessous des trémies pour réduire les bruits relatifs aux chocs et aux chutes d’objets.

La prévention peut également se faire en tenant compte de la proximité des employés par rapport aux sources de bruit. Pour cela, il faudra organiser les chantiers de manière que les travailleurs soient éloignés des espaces les plus bruyants pendant au moins une partie de la journée. Faites-les alterner entre les zones de travail bruyantes et les zones non bruyantes. De plus, veillez à ce que les travailleurs réalisant des tâches peu ou pas bruyantes soient à l’abri des sources de bruit. Enfin, dans la mesure du possible, programmez les tâches les plus bruyantes à des moments où il y a le moins de personnes.

Vous l’aurez compris, il existe différentes options de protection des travailleurs contre les bruits. Nous vous recommandons de solliciter l’intervention d’une société spécialisée en isolation acoustique pour obtenir les meilleures solutions anti-bruit.

Lire  Comment gagner de l’argent à 14 ans ? Nos astuces

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *