investissement scpi nue propriété

Investissement SCPI en nue propriété : présentation, avantages, inconvénients

La Société Civile de Placement Immobilier (SCPI) est un moyen d’investissement rentable et simple. Elle est de plus en plus prisée et présente plusieurs atouts. En optant pour ce type de placement, sachez que certains risques sont encourus. Que devez-vous savoir alors par rapport à l’investissement SCPI en nue-propriété ?

Définition de la SCPI en nue-propriété

La Société Civile de Placement Immobilier est généralement employée pour diversifier les sources d’investissement. Pour constituer un bon patrimoine immobilier, il est recommandé d’investir dans une SCPI en nue-propriété.

Qu’est-ce qu’une SCPI ?

La SCPI fait partie des organismes de placement collectif (OPC). À travers ce type de société, il est possible d’investir votre épargne dans un patrimoine immobilier destiné à la location. Il regroupe les SCPI fiscales et les SCPI de rendement.

Qu’est-ce que la nue-propriété ?

La nue-propriété est le principe de séparation du droit de propriété. Le bien est d’abord acquis à moindre coût. La nue-propriété permet aux contractants de le posséder sur le long terme.

Lire  L'importance de la 3D pour une agence immobilière

Comment fonctionne l’investissement dans une SCPI en nue-propriété ?

L’investissement est entrepris suivant un processus simple et bien défini.

Acquisition de la nue-propriété d’une SCPI

Au cours du démembrement, le particulier investit sur l’immobilier via la SCPI. Ce dernier doit être à usage professionnel. L’épargnant nu-propriétaire bénéficie d’une décote de 20 % à 35 % sur le prix d’une part (du bien immobilier).

Durée de démembrement de propriété

L’investissement est effectué sur une période de 3 à 20 ans. La décote est considérable lorsque la durée du démembrement est longue. L’épargnant nu-propriétaire ne perçoit pas de revenu pendant la période concernée.

Avantages de l’investissement dans une SCPI en nue-propriété

En misant sur ce type de placement, vous pouvez jouir de multiples atouts.

Avantages fiscaux

Le nu-propriétaire ne perçoit aucun revenu. Il n’est donc pas affecté par le poids de la fiscalité. Aussi, sachez qu’il n’est pas soumis à la taxe imposée par l’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI).

Accès à des biens immobiliers de qualité à un coût réduit

Pour investir en SCPI, vous devez acheter des parts. Rassurez-vous, leurs prix sont accessibles à tous. Cette disposition permet d’acquérir plusieurs biens immobiliers à moindre coût.

Faible risque de dévalorisation

Dans le domaine de l’immobilier, les biens prennent plus de valeur avec le temps. Par conséquent, le risque de dévalorisation est quasi inexistant.

Rentabilité potentielle

Grâce à la SCPI en nue-propriété, une décote est appliquée sur le prix d’achat des parts. Ces dernières peuvent être réévaluées. Cela n’est possible qu’à l’issue du démembrement.

Inconvénients de l’investissement dans une SCPI en nue-propriété

Les risques liés à l’investissement dans une SCPI en nue-propriété sont nombreux.

Lire  Comment transformer votre appartement parisien en location attractive ?

Absence de revenus locatifs pendant la durée du démembrement

La SCPI en nue-propriété s’adresse aux investisseurs qui n’ont pas besoin de revenus immédiats. Ceux-ci visent une valorisation du capital sur le long terme. Ils n’ont donc pas de revenus durant ce temps.

Risque lié à la revalorisation de la pleine propriété

En cas de revalorisation de la pleine propriété, vous aurez du mal à investir ou à acquérir des parts via la SCPI. Par ailleurs, la décision de la vente des biens immobiliers revient au nu-propriétaire et à l’usufruitier.

Investissement à long terme et manque de liquidité

Lorsque vous investissez dans une SCPI en nue-propriété, vous devez attendre durant une longue période pour rentabiliser votre capital. En plus, le délai de revente des parts est estimé entre 15 jours et plusieurs semaines. Cela induit le manque de liquidité.

L’investissement en nue-propriété offre plusieurs possibilités dans le domaine de l’immobilier. Toutefois, vous devez prendre en compte les risques éventuels au cours du démembrement.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *